CIG-Intranet

Accueil du site > CIG > Articles > Les dernières années de longues vies : l'incapacité lourde constitue-t-elle (...)
  • Article

Les dernières années de longues vies : l’incapacité lourde constitue-t-elle aujourd’hui la dernière étape de la vie ?

2004, par Guilley, Edith, Lalive d’Epinay, Christian

Lalive d’Epinay, C., & avec la collaboration de Guilley, E. (2004). Les dernières années de longues vies : l’incapacité lourde constitue-t-elle aujourd’hui la dernière étape de la vie ? Gérontologie et Société, 110, 121-129.

Résumé

L’incapacité lourde constitue-t-elle aujourd’hui la dernière étape de la vie ? En s’appuyant sur trois études longitudinales et en explicitant la notion de fragilisation par une perte de résilience des personnes âgées face aux défis du vieillissement, cet article répond à la question posée et propose plusieurs "thèses fondées" : bien que le risque de traverser une période durable et terminale de dépendance lourde augmente avec l’âge et que ce risque affecte plus encore les femmes du fait de leur longévité plus élevée, la dépendance ne constitue pas aujourd’hui la dernière étape "normale" de la vie au grand âge. En revanche, le quatrième âge doit être considéré comme l’âge de la fragilisation.

Abstract The last years of a long life : does severe disability now make up life’s last lap ?

Does severe disability now make up the last lap of life ? The article is based on three longitudinal studies and explains the notion of frailty by the loss of resilience of elderly people when faced with the challenges of ageing. It answers the title’s question and puts forward several "justified theses". Although the risk of going through a lasting and terminal period of severe dependence increases with age and affects women even more because of their longer life span, dependence does not, today, make up the last "normal" lap of life in old age. However, the "fourth" age must be considered the age of frailty.